Non connecté
Se connecter Se connecter
[Visiteurs (12) - Connectés (0) ]
 
Tour du Viscos, option "goudron à minima"
 
Par zabadi, le 17/05/2012.
 
Vous n'êtes pas inscrit sur Plani-Cycles.
Vous pouvez toutefois consulter les comptes-rendus, mais pour avoir accès à l'ensemble des informations et à tous les outils du site, créez un compte. C'est gratuit et sans engagement...
 
- Statistiques -
 
Genre : VTT . CR consulté : 2605 fois.
 
 
 
Distance : 33 kms
Dénivelé : 1600 m+
Vit. moyenne : 7 km/h
Tps total : 07:50:00
Tps roulage : 04:30:00
Participants : ...8 Vélos Pictaves, ...Flo, ...Quiqué, ...Lesoldeen, ..RG88, ...Bubu, ...Zabadi .
 
Niveau :    Engagé
 
Physique :
Technique :
Paysages :
Fun :
  Moyennes sur 3 note(s).
 
 
- Aperçus - Traces -
 
 
 
Fichiers disponibles :
- Fichier trace REELLE :  Charger ce fichier     Situer sur VTTrack
 
 
- Compte-rendu -
 
 

Le Tour du Viscos a plusieurs variantes, selon le sens dans lequel il est réalisé.

Quelque soit le sens emprunté, l'ambiance montagne est toujours au rendez-vous avec un paysage à la fois pittoresque, grandiose, vaste et avec vue en profondeur. On trouve sur le net les traces des pneus à Véron, dès les années 80, qualifiant ce parcours d'historique de fait.

L'itinéraire a été sélectionné par « Nunusse », pilier des Vélos Pictaves, un groupe/club d'amis qui fréquentent fidèlement les Pyrénées depuis une bonne quinzaine d'années. Ces Poitevins atypiques un peu furieux (Philou, Titi, François, Yohan, Charles, Eric, il m'en manque un dont j'ai oublié le nom...) évoluent sur le terrain toujours en bonne compagnie. Henri, François, Bruno et ma pomme les fréquentons de longue date et depuis l'an passé quelques Crapauds montagnards échappés du troupeau nous ont rejoint pour venir taquiner les montagnes.

Connaissant le profil des participants, j'ai sauté sur l'occasion pour rajouter une touche « roots » à l'histoire, à savoir réaliser le tour avec le moins de goudron possible. Contre-partie de cette option : juste un poil de portage en sus entre Tourm et le haut du plateau de Counques, elle marquera quelques mémoires, laissant des souvenirs … en plus des courbatures.

Au final ça valait quand même le coup ce plan zéro bagnoles, un bon entrainement avec le début du commencement d'un parfum d' « aventure » vers les sommets.

Sinon pour l'itinéraire :

  • goudron au départ sur une route très peu fréquentée

  • dans les gorges dès le sentier ça pousse pas mal, mais ça roule aussi … un peu, puis un peu plus finalement

  • au passage des deux ravins, anticipez à l'approche en passant impérativement à pied

  • soyez vigilant avec deux / trois goulets évidents non protégés (quitte à pousser ponctuellement sur quelques mètres), idem pour quelques passages ponctuels engagés

  • à la fin du sentier, piste à flanc, puis ascension goudron jusqu'à la fourche de la piste de Barbagas

  • ça roule bien jusqu'au carrefour du chemin du Pic, avec néanmoins quelques portions raides

  • portage jusqu'au dessus du plateau de Counques (+ 300 m)

  • bon roulage + courtes poussettes sur le sentier en balcon qui rejoint la cabanne du Boussut

  • piste roulante jusqu'au col de Riou

  • descente ludique jusqu'àux environs amont de la Reine Hortense

  • la majorité du groupe descend par Cancéru (4 puristes respectent le programme initial en allant faire Hourmigou - Pan).

  • Retour tranquille tous ensemble par la Coulée verte jusqu'à Pierrefitte.

Nous étions exceptionnellement 14 bikers, avec à la clé une certaine inertie … de nombreux arrêts + une panne originale (rupture d'étoile de disque). Genre de plan à éviter, tant au niveau du comportement que de la sécurité globale d'un groupe.

A ne proposer donc qu'à des personnes totalement autonomes en montagne (ce qui était notre cas).

Ce Tour du Viscos est un bon présage, il contribu aux premiers CR d'une communauté à l'esprit montagne avec un vrai mix de vétéstistes résidant et non-résidant du massif, membres de clubs et non membres, tout ce qu'on peut souhaiter et espèrer pour le futur de cette nouvelle entitée virtuelle (ce qui en fait sa spécificité).

La vraie seule ombre au tableau resterait le manque flagrant de présence féminine, Corinne nous rejoignant pour la binouze rituelle rattrape ainsi élégamment le coup.

 

Points d'eau : il y en a au moins au printemps aux abreuvoirs des cabanes de Boussut et de Counques (pas garanti à l'automne).

Période favorable: de mi-Mai à mi-Novembre (selon les conditions d'enneigement du moment).

(Merçi Jean Denis et Romain pour la contribution images).

 

 
 
- Aperçu des photos -
 Diaporama (16)    Haut de page
01.Le Pictave est dans les starting-blocks  (0)
10.C'est bien par là-haut ...  (6)
11.Ca pousse ...  (1)
12.Ca souffle ...  (8)
13.Panoramique depuis le Boussut: du Hautacam à Gavarnie  (3)
14.Départ de la descente du col de Riou  (6)
15.Contrôle du regard: est-ce que c'est le bon disque que je démonte ?  (7)
17.... bien loin des canons de la diététique  (0)
02.Pictave heureux d'être à la montagne  (6)
03.Ascension laborieuse dans les gorges de Luz  (2)
04.On arrive même à y rouler  (6)
05.Pause à la sortie du sentier des gorges  (0)
06.Romain en plein effort  (4)
07.Luz St Sauveur, carrefour du Pays Toy  (1)
08.En fond la sortie du lendemain  (4)
09.Henri réclame un massage  (3)
 
pub
 
Chain Reaction Cycles
 
pub
 
 
 
 
 
 
Commentaires et réactions
 
 
 
 layrisserider
 Le 20/05/2012 à 16h57.

Chapeau les Gars. Autant la sortie que le CR est superbe . Vivement le retour en forme !

 couraduque
 Le 20/05/2012 à 08h20.

Patrick, je viens de me rendre compte que le présent compte rendu n'est pas accessible en dehors de la communauté. Je ne sais pas si c'est fait exprès. Si c'est un oubli, il y a une case à cocher sur la première page, quand on le créer pour le rendre public. Ca peux se modifier, mais il n'y a que toi qui puisse le faire.

 zabadi
 Le 19/05/2012 à 23h01.

Salut Pierre, tu as raison le sens le plus logique et le plus ludique c'est bien l'anti-horaire. Par contre à la fin on est toujours passé par le Cassiet (là où passe depuis l'Enduro-Hatacam), je vois bien où se situent les ruines depuis la route de Cauterets, on cherchera à finir par-là la prochaine fois. Merçi du tuyau.

Flèche Bleue, super sympa ton commentaire. C'est vrai qu'il faut pas confondre vitesse et précipitation, partant du principe qu'il vaut mieux avoir une info de trop ... qu'une qui manque cruellement. Si en plus des bikers VDM comme toi approuvent, c'est que finalement c'est pas complètement idiot de signaler quelques points à fort potentiel chaud bouillant (voire dangereux). Pour le CR, le but de la nouvelle communauté VOS 65 est d'essayer au max d'en produire des qui "attirent le chaland", on à rien à vendre ... que des spots à offrir (pour ceux qui connaissent pas le secteur évidemment).

 flèche bleue
 Le 19/05/2012 à 22h26.

Très très beau CR! Et excellente idée de préciser certaines règles concernant le Vélo de montagne, comme l'autonomie et la prudence à l'approche de certains secteurs "pas droit à l'erreur"; on ne sait jamais, l'ivresse des cîmes peut rendre euphorique...............

Pyrénées, montagnes magiques! ! !

 zabadi
 Le 19/05/2012 à 22h24.

Yves, si tu y vas seul un jour, pour les variantes par ce versant, la plus classique c'est de continuer sur la vieille route goudronnée pour déboucher sur la route de l'Ardiden (sous Bayesse). Ensuite toujours goudron jusqu'à Béderets.

Sinon une autre testé avec Bruno, Henri et Philippe: dans la première épingle de cette vieille route goudronnée au niveau de Tournarisse (au-dessus de Viscos quand tu viens de Soulom par le même itinéraire), quitter la route pour un sentier direction vers Grust. Passer la passerelle du Pont du Sac. Au niveau de Trappe, quitter le sentier pour une piste raide et pierreuse (souvent en haute végétation), c'est une piste DCI qui débouche sur la route de l'Ardiden en dessous de Cureilles. Ensuite idem goudron jusqu'à Béderets.

C'est l'occasion d'y revenir sans forcément passer par le même endroit.

 pierre65
 Le 19/05/2012 à 22h17.

Superbe sortie les gars,dire que ce jour là j' étais sur les 40 kms de la géroise(pour faire plaisir à ma femme) à peine 500 ou 600mde D+, le tout en à peine plus de 2 heures! Quelle misère!

Par contre; ce parcours je le fais plutot dans l' autre sens en ne quitant pas le single à partir de la cabanne du Boussu et en finissant sur les ruines du chateau fort de Soulom: Superbe!

Je vous dis à bientot; le WE de pentecote j' encadre un groupe vers Ainsa;je ne lance pas les invitations, nous sommes déjà une vingtaine!

A plus Pierre

 zabadi
 Le 19/05/2012 à 21h57.

Grosse hésitation. Si je supprime les images pour les remplacer par des déf supérieures, je risque de supprimer les premiers commentaires ? Ca serait un peu dommage de vous couper en traitre les jarrets. Je laisse comme ça, je m'appliquerai mieux au prochain CR.

 zabadi
 Le 19/05/2012 à 21h31.

Merci pour le tuyau Yves. Je modifie la numérotation et la qualité aussi, je viens de découvrir qu'on passe en 400 ko au lieu des 200 d'avant...

Le plus curieux dans l'histoire c'est que t'as l'impression d'avoir plus monté que descendu ... ce qui est pur paradoxe puisqu'on a simplement bouclé autour du pic. Ca doit être le coté abrupt par endroit bien raide qui a distillé cette sensation. C'était quand même physique et comme le précise Jean Denis la bonne compagnie arrondit bien le tout !

 lesoldeen
 Le 19/05/2012 à 20h59.

sortie très physique pour une reprise mais en bonne compagnie ça passe mieux

 couraduque
 Le 19/05/2012 à 20h57.

Joli CRSmile. Une rando musclée (surtout dans la montée apparemmentWink) Je ne connaissais pas cette variante pour grimper jusqu'au Riou.

(Astuce pour l'ordre des photos: il faut les numéroter 01,02,03 etc.... Ca évite que la 10, la 11 etc.... viennent se placer entre la 1 et 2Wink.)

 
 
© plani-cycles.fr - Le site des communautés du Cycle - Mentions légales | Conditions d'Utilisation | A propos | Contact