Non connecté
Se connecter Se connecter
[Visiteurs (12) - Connectés (0) ]
 
Cabrespine
 
Par randofan, le 30/11/2008.
 
Vous n'êtes pas inscrit sur Plani-Cycles.
Vous pouvez toutefois consulter les comptes-rendus, mais pour avoir accès à l'ensemble des informations et à tous les outils du site, créez un compte. C'est gratuit et sans engagement...
 
- Statistiques -
 
Genre : VTT . CR consulté : 2741 fois.
 
 
 
Distance : 33 kms
Dénivelé : 1360 m+
Vit. moyenne : 8 km/h
Tps total : 06:10:00
Tps roulage : 04:00:00
Participants : a-kill, BdA, didle, pitchoun11, randofan, SEB11, plus 4 autres .
 
Niveau :    Sportif
 
Physique :
Technique :
Paysages :
Fun :
  Moyennes sur 2 note(s).
 
 
- Aperçus - Traces -
 
 
 
Fichiers disponibles :
- Fichier trace REELLE :  Charger ce fichier     Situer sur VTTrack
 
 
- Compte-rendu -
 
 
Au vu de ce qui tombait samedi après-midi, il fallait avoir foi dans les prévisions de Météo France pour préparer la sortie prévue dimanche matin. Et pourtant le soleil annoncé était au rendez-vous à Cabrespine à l'heure du départ et il n'allait pas nous quitter de la journée, ainsi d'ailleurs que les incidents techniques à répétition. A l'heure dite ou presque, convergeaient à Cabrespine les voitures venues : de Toulouse avec BdA (Philippe), a-kill (Stéphane), didle (Didier) accompagné par Pierre, un de ses amis, plus Jean-Baptiste et Sam de varouler ; de Labastide-Rouairoux avec Randofan (Dominique) l'organisateur du jour, et Bernard du cub d'Albine ; et enfin SEB11 (Sébastien) et pitchoun11 (Fabrice) venus en voisins. Après les préparatifs usuels, notre groupe de 10 bikers, savant dosage de lpivtt de varouler et d'indépendants s'engage sur la petite route longeant la vallée de la Clamoux vers le hameau de Laval et au delà. La montée facile, permet de s'échauffer tranquilement. Après 5 kilomètres, le guide, trouvant que la plaisanterie a assez duré enclanche la variante 1 : montée en portage, courte (70 m de D+ environ) mais raide qui conduit à un petit col au dessus de Serremijeanne, et descente dans la foulée sur l'autre versant. C'est dans cette courte descente que pitchoun11 accroche une branche avec son dérailleur, alors qu'il descendait paisiblement (c'est à dire très vite pour moi). Bilan le dérailleur xtr fait trois quart de tour du quadrant, et un rayon cassé provoque une crevaison. Dans un premier temps Fabrice envisage de téléphoner à son épouse pour qu'elle vienne le rapatrier (de nos jours, Pénélope va au secours d'Ulysse et ne se contente plus de l'attendre). Finalement, les dégâts sont réparés tant bien que mal, avec pour conséquence un passage de vitesse dégradé. Nous arrivons donc, après une crevaison de Jean-Baptiste, sur la piste surplombant la vallée du ruisseau du tribi et conduisant vers Escandelle après un ultime raidart. Un petit coup de single en montée et nous sommes à l'antenne juste en dessous du col du Coudel. La piste à gauche à la suite nous fait classiquement contourner le mont Redon par le nord (une variante 2 qui consistait en un contournement sud, plus courte et plus pentue, est reporté à une date ultérieure). La piste est recouverte d'une légère couche de neige durcie qui crisse agréablement sous les roues, sans pour autant entraver la marche du peloton, et nous arrivons au Cun de San Marti, point stratégique crucial pour les randonnées en tout genre (excluant le roller quant-même). On prend alors une courte piste en montée qui conduit à un pylône, ou plus exactement à l'emplacement d'un ancien pylône (cote 943). C'est la que débute le single inédit promis. La trace, un peu incertaine et très pentue au départ, devient vite bien lisible et serpente agréablement sur un lit d'aiguilles de pins. On coupe une première fois la piste, et le sentier repart presque en face, 10 M à gauche. La suite est toujours aussi sympathique, sans grande difficulté technique et plutôt rapide. On recoupe une deuxième fois la piste en la tangentant. On la suit alors sur 200 M environ. A l'embranchement, on prend à gauche, et, tout de suite à gauche le sentier au balisage jaune-vert de villages perchés (http://membres.lycos.fr/villagesperches/). La trace devient technique, d'autant plus que les dalles sont humides. Elle suit l'arête d'un dièdre plongeant vers Lespinassière. C'est alors que ibis repetita placent : Fabrice accroche encore la seule branche (toute petite) du sentier, hors de la trace en plus. Là celà devient grandiose, le dérailleur est cette fois cassé net juste en dessous de l'axe et décide de vivre sa vie dans les rayons. Pas découragés, une équipe de MacGyvers efficaces arrange les choses en tranchant dans le vif : après ablation d'un certain nombres de maillons tordus, le vélo est transformé en un single-speed du plus bel effet. Comme on s'est écarté légèrement de la trace, il faut jardiner brièvement dans la pampa pour la rejoindre. Un peu plus bas, on abandonne le balisage pour plonger tout droit sur la route Caunes-Lespinassière. Arrivé à Lespinassière, petite pause pique-nique au soleil et départ dans la foulée sur la piste qui monte à flanc sur la rive droite de l'Argent-Double (quel joli nom pour une rivière). Fabrice ne semble pas du tout handicapé par son single-speed. Après quelques nouveaux incidents techniques (une fourchette de dérailleur avant qui touche le pneu) et une bonne partie de manivelles, on finit par arriver sur la crête NE-SW en dessous du pic de San Marti. On suit la crête en question en commençant par un poussage bref mais violent (cote 928). Dans la foulée, le mont Péril et la descente plein pot jusqu'au carrefour de chemin du pic del Rey. On descend alors brièvement sur la droite jusqu'a une croisée de chemins où l'on choisit à gauche la direction de Cabrespine (poteau indicateur). On est sur la partie finale du single enchanteur qui débute au col du Coudel et on en profite, avec au passage une vue panoramique sur Serremijeanne. Tout ça nous conduit sur une large piste que l'on prend sur la droite. On est bientôt au très apprécié point G (pour gravité) à partir duquel il n'y a plus un coup de pédale à donner et on entame à la suite la formidable descente du roc du Tonnerre où tout le monde, habitués comme newbies, prend un pied massif, avec mention spéciale aux deux courageux en semi-rigide. Une ultime avanie pour Fabrice : la chaîne étant hors d'usage, il choisit carrément de l'enlever, ce qui ne diminue en rien sa vitesse dans la fin de la descente. Ca y est nous sommes à Cabrespine, malheureusement, notre quartier général habituel (le bar le Ch'ti) est fermé le dimanche, et nous ne pouvons donc y conclure cette magnifique journée. Finalement, suite aux arrêts techniques prolongés, nous avons mis 6 heures pour faire les 33 KM agrémentés de 1300 M de D+ de ce très joli parcours. La trace sera mise en ligne dès que j'y aurais mis les 5 premiers kilomètres manquant et les photos dès que BdA me les aura envoyées.
 
 
- Aperçu des photos -
 Diaporama (34)    Haut de page
Il manque BdA  (1)
Vers le Cun de San Marti (fin de la première montée)  (1)
Encore le Cun de San Marti  (0)
Le pylône ou plus exactement, ce qu'il en reste  (0)
Belle vue sur les Pyrénées  (2)
Haut de la descente de Lespinassière 1  (0)
Haut de la descente de Lespinassière 2  (0)
Haut de la descente de Lespinassière 3  (0)
pause  (0)
MacGyver deuxième saison 1  (3)
MacGyver deuxième saison 2  (1)
MacGyver deuxième saison3  (2)
MacGyver deuxième saison 4  (1)
Un petit coup d'oeil sur le GPS  (0)
Bas de la descente de Lespinassière 1  (0)
Bas de la descente de Lespinassière 2  (1)
Bas de la descente de Lespinassière 3  (1)
Bas de la descente de Lespinassière 4  (1)
Premiers dégâts  (6)
Bas de la descente de Lespinassière 5  (1)
Sous le pic de San Marti  (1)
Mont Péril  (0)
Mont Péril encore  (1)
Le sentier venant du col de Coudel 1  (3)
Toujours lui  (0)
Toujours le sentier  (0)
On approche de la descente finale  (1)
Derniers réglage avant la descente  (0)
Le vieillard sénile au premier plan est randofan  (1)
Bas du Roc du Tonnerre 1  (0)
Bernard dans la marche finale du single montant d'Escandelle  (1)
Paysage d'automne  (0)
Du côté du mont Péril  (3)
Encore  (2)
 
Chain Reaction Cycles
 
pub
 
pub
 
 
 
 
 
 
Commentaires et réactions
 
 
 
 lasouque81
 Le 03/03/2013 à 19h08.

Sortie refaite le 02/03/2013. Parcours très sympa avec un petit portage dans la première montée et de belles descentes.

Par contre ATTENTION prévoir absolument une variante sur piste pour la première partie de la descente vers Lespinassière, entre le premier sommet de la sortie et le début de la boucle (là ou la trace se croise). La suite de la descente est par contre sublime, peu empruntée et très sauvage. Rien à redire pour la suite du parcours, ci ce n'est que la descente du Roc du Tonnerre est fantastique.

 randofan
 Le 02/12/2008 à 12h59.
Le complément naturel à cette sortie serait d'ajouter la classique descente de l'antenne au dessus de Lespinassière sur la rive gauche de la Clamoux, celà ferait alors 50 KM avec 2000 M de D+ et constituerait un bon entraînement pour la Garoutade.
 a-kill
 Le 02/12/2008 à 08h34.
Belle journée au soleil et descente inédite sur l'Espinassière, le tout dans une bonne ambiance !
 pitchoun 11
 Le 01/12/2008 à 22h45.
bon c'est fait , j'ai eu ma journée gros boulet ..... que 1300 de d+ ? j'ai eu l'impression d'en faire plus moi en singlespeed
 PHILIPPE11
 Le 01/12/2008 à 18h35.
vite les photos !!! Toujours à se faire remarquer le pitchoun ah ah ah
 
 
© plani-cycles.fr - Le site des communautés du Cycle - Mentions légales | Conditions d'Utilisation | A propos | Contact